Journée internationale des enfants des rues 2021

Debout avec les enfants des rues du monde entier

Du 6 au 12 avril, des organisations du monde entier célébreront la Journée internationale des enfants des rues : une journée spéciale reconnaissant la force et la résilience de millions d'enfants des rues à travers le monde.

La pandémie a mis en évidence à quel point les enfants des rues sont trop souvent exclus de l'accès aux services essentiels tels que les soins de santé, l'éducation et l'accès à la justice.

La Journée internationale des enfants des rues est célébrée dans le monde entier depuis 2012, pour reconnaître l'humanité, la dignité et le défi des enfants des rues face à des épreuves inimaginables. Nous voulons rallier les gouvernements et les individus du monde entier à travailler ensemble pour garantir que leurs droits soient protégés, peu importe qui ils sont et où ils vivent, encore plus dans la pandémie de COVID-19.

Pourquoi les enfants des rues ?

Il y a des millions d'enfants dans le monde dont la vie est inextricablement liée aux espaces publics : rues, immeubles, centres commerciaux, etc. Certains de ces enfants vivront dans la rue, dormant dans des parcs, des portes ou des abribus. D'autres peuvent avoir des maisons où retourner, mais ils dépendent de la rue pour leur survie et leur subsistance.

Ils peuvent être appelés « enfants de la rue », « enfants connectés à la rue », « enfants sans-abri » ou « jeunes sans-abri ». De plus, parfois, ils peuvent être décrits en des termes plus négatifs tels que « mendiants », « jeunes délinquants » et « voleurs ». Les étiquettes qui jugent ainsi un enfant masquent le fait qu'on doit à ces enfants vulnérables les soins, la protection et surtout le respect dus à tous les enfants.

Selon les mots de notre patron, le Rt Hon Sir John Major KG CH, « Lorsque les enfants ne sont pas pris en charge, nous – les gouvernements et les individus – les avons tous laissés tomber. Il est extraordinaire que les enfants des rues aient été laissés si loin pour si longtemps. Extraordinaire – et indéfendable. C'est comme s'ils étaient invisibles à la conscience du monde. »

C'est pourquoi, chaque année, le 12 avril, nous célébrons la vie des enfants des rues et soulignons les efforts déployés pour que leurs droits soient respectés et leurs besoins satisfaits de manière bienveillante et respectueuse. Après le succès de la célébration de la semaine dernière, le réseau CSC a décidé d'organiser la campagne du 6 au 12 avril de cette année, afin que toutes les organisations travaillant avec les enfants des rues puissent choisir le jour qui leur convient le mieux.

IDSC 2021 – Accès aux services essentiels

En 2018, le SCC a lancé notre campagne quinquennale « 4 étapes vers l'égalité » - un appel aux gouvernements du monde entier pour qu'ils prennent quatre mesures qui permettront d'atteindre l'égalité pour les enfants des rues.

Les 4 étapes vers l'égalité sont basées sur l'Observation générale des Nations Unies sur les enfants dans les situations de la rue, le divisant en quatre étapes concrètes :

  1. S'engager pour l'égalité
  2. Protégez chaque enfant
  3. Fournir l'accès aux services
  4. Créer des solutions spécialisées

En 2021, nous nous concentrons sur l'étape 3 : Fournir l'accès aux services. Nous appelons les gouvernements à prendre des mesures pour que les enfants des rues puissent accéder aux services dont ils ont besoin pour réaliser leur plein potentiel.

Soyez à nos côtés pour faire de l'accès pour les enfants de la rue une réalité.

En savoir plus sur la campagne 4 étapes vers l'égalité.

Les enfants des rues ont-ils accès aux services essentiels ?

Notre thème pour la campagne 2021 est l'accès aux services essentiels - un problème qui est devenu encore plus urgent pendant la pandémie de COVID-19 alors que les enfants des rues et les jeunes sans-abri du monde entier luttent pour accéder aux services qui leur sont systématiquement refusés. Pour beaucoup, les centres d'accueil et les cliniques mobiles sur lesquels ils comptaient ferment, ils ne peuvent pas accéder aux services d'urgence tels que les colis alimentaires car ils ne sont pas enregistrés, et pour ceux qui ont des maisons où ils peuvent retourner, cela peut signifier retourner à un environnement dangereux où ils sont victimes de violence et d'abus.

Non seulement les enfants des rues font partie des enfants les plus vulnérables de la planète - privés d'accès aux services de base comme l'éducation et les soins de santé et ciblés de manière disproportionnée par la violence - mais ils sont maintenant encore plus à risque d'être exclus alors que le monde commence à naviguer vers une reprise de la pandémie.

Demandez à votre gouvernement de veiller à ce que les enfants des rues puissent accéder aux services essentiels

Les gouvernements doivent veiller à ce que les enfants des rues puissent accéder aux services essentiels, y compris l'éducation, la protection de l'enfance et les soins de santé pendant la pandémie lorsque l'accès est déjà restreint.

Les gouvernements doivent les inclure dans les programmes et les financements d'urgence qui ont été mis en place dans leur pays, y compris des dispositions spécifiques pour les enfants des rues telles que des stations de lavage des mains et des programmes de sensibilisation alimentaire. Les gouvernements doivent également autoriser les travailleurs sociaux à poursuivre leur travail de proximité dans la rue pendant les restrictions pour s'assurer que les enfants peuvent accéder au soutien et aux informations essentiels d'un adulte de confiance.

Les gouvernements doivent donner la priorité aux investissements dans l'accès aux services essentiels pour les enfants des rues alors qu'ils se remettent de la pandémie.

Les gouvernements doivent fournir des informations et des conseils faciles d'accès et de compréhension pour les enfants des rues et les jeunes sans-abri, y compris ceux qui ont une capacité limitée ou aucune capacité à lire.

Les enfants des rues ont des droits

Comme tous les enfants, les enfants de la rue ont des droits inscrits dans la Convention sur les droits de l'enfant, qui bénéficie d'une ratification et d'un soutien quasi universels. En 2017, les Nations Unies ont spécifiquement reconnu les droits de ces enfants dans un document intitulé Observation générale (n°21) sur les enfants en situation de rue .

L'Observation générale indique aux gouvernements comment ils doivent traiter les enfants des rues dans leur pays ainsi que comment améliorer les pratiques actuelles.

« La Convention relative aux droits de l'enfant a été signée par tous les pays du monde, à l'exception d'un [les États-Unis], mais les gouvernements nous ont toujours dit : 'nous ne pouvons pas appliquer cette convention aux enfants des rues parce que c'est trop difficile.' L'Observation générale nous permettra de leur montrer comment la mettre en œuvre pour garantir que les enfants des rues bénéficient de la même protection des droits humains que tous les autres enfants », a déclaré Caroline Ford (Directrice générale du SCC, janvier 2017-février 2021).