Propriétés personnelles et familiales des enfants des rues - Enfants des rues: Les oubliés ou ceux dont on ne se souvient pas

Pays
Pas de données
Région
Worldwide
La langue
English
Année de publication
2014
Auteur
Mehmet Özbas
Organisation
Pas de données
Les sujets
Research, data collection and evidence
Résumé

Cette recherche vise à déterminer les caractéristiques personnelles des enfants des rues en fonction d’eux, ainsi que les variables socio-économiques des enfants des rues résultant de leurs familles. Pour cet objectif principal dans le processus de recherche, il est prévu de communiquer directement avec les parents des enfants des rues en utilisant la méthode de l’entretien individuel et face à face dans l’environnement familial de Street Children. Dans le cadre de la recherche, après un long processus de détermination des adresses des enfants de la rue, des contacts ont été établis avec les familles des enfants de la rue à qui il a été dit d'avoir travaillé / mendié entre 2012 et 2013 dans le comté central et les villes de la province d'Erzincan. Le «formulaire d'entrevue de recherche sur les enfants des rues», qui est utilisé pendant la période d'interaction des familles, est développé par le chercheur selon une approche multidimensionnelle. Afin de développer la forme d’entrevue structurée, il est procédé à une recherche documentaire de grande envergure contenant les propriétés de Street Children; l'accent est mis sur les variables sociologiques, les réglementations légales et exécutives contenant les propriétés de Street Children. En outre, des entretiens sont menés à la fois avec les familles qui présentent une pauvreté et des conditions défavorables sur le plan sociologique et avec des familles qui possèdent les mêmes propriétés que les familles de Street Children en ce qui concerne la diligence raisonnable. Afin de déterminer la validité de contenu du formulaire, les évaluations des académiciens en sociologie, sciences juridiques et sciences de l'éducation sont appliquées. Le formulaire d'entrevue est conçu dans un modèle qualitatif. Pour l'analyse de la forme qualitativement, les enquêtes statistiques et les experts en mesure et évaluation de l'éducation sont appliqués. Pour déterminer la validité de la structure et la fiabilité du formulaire, une pré-implémentation est effectuée avec la participation de 12 familles de Street Children. Une fois l'analyse effectuée sur les données obtenues avec les résultats de la pré-implémentation, il est fourni pour remodeler le formulaire d'entretien, puis il est passé à la phase d'implémentation. Selon les conclusions de l’étude, les familles des enfants de la rue arrivent à Erzincan avec une migration importante et se concentrent sur les quartiers situés à l’extérieur de la ville et sur certains quartiers. Les enfants de la rue ont pour la plupart l'âge de la population des écoles secondaires. Le cas des enfants de la rue, qui évoluent avec l'abandon de l'école, l'absentéisme continu et leur effet multiplicateur, commence au primaire et atteint son apogée au secondaire, mais aucun enfant de la rue ne se rencontre au secondaire. Les résultats de la recherche indiquent que les enfants des rues ne pourraient pas bénéficier des installations d’enseignement principal et obligatoire et montrent le ratio de scolarisation insuffisant. Les recherches ont montré que l'accès des enfants des rues à la scolarité obligatoire n'est pas fourni de manière adéquate, que leurs besoins en éducation ne sont pas satisfaits et qu'ils vivent «limitent l'inégalité des chances» en matière de respect socio-économique. Les résultats ont montré que la migration est l'une des principales causes du problème des enfants des rues. Les parents des enfants des rues n’ont pas les possibilités d’emploi en fonction de l’éducation. Les familles des enfants des rues résident dans les banlieues de la ville, tant par leur environnement social que par leurs propriétés socio-économiques; représentent les couches inférieures. Les familles n'ont pas d'assurance sociale continue. En ce qui concerne les résultats de la recherche, il est proposé que les responsables de l’administration de l’éducation publique soient les premiers responsables de la «réalisation de l’objectif de la formation à temps plein» et que des mises en œuvre responsables et vérifiables soient développées.

Discussion

Les utilisateurs peuvent discuter de ce rapport et faire des suggestions pour de futures mises à jour. Vous devez être connecté pour soumettre un commentaire.

Sans commentaires

Join the conversation and
become a member.

Become a Member