Recherche

Forum de recherche

Le forum de recherche exceptionnel du Consortium pour les enfants des rues se compose d'universitaires, de chercheurs indépendants et de représentants d'organisations de la société civile. Les membres du Forum de recherche apportent une expertise académique et professionnelle pour guider les priorités et les travaux de recherche du SCC. Le forum de recherche fournit aux experts une plate-forme leur permettant de partager leurs recherches, ressources et approches existantes et de créer un lien entre la recherche universitaire et le travail des membres du réseau sur le terrain.

DR. RUTH EDMONDS | CO-CHAIR OF THE RESEARCH FORUM

Gardez vos chaussures sales

Ruth est ethnographe et consultante en développement social pour Keep Your Shoes Dirty, une organisation qu'elle a fondée. Elle est également associée honoraire du Centre de recherche sur les familles et les relations de l'Université d'Édimbourg. Les recherches de Ruth portent sur la génération de «connaissances locales» sur les systèmes socioculturels afin d'orienter la conception de programmes et de politiques avec des organisations du monde entier, y compris des Nations Unies, des gouvernements, des organisations caritatives internationales, des fondations et des fondations. Elle a quinze ans d’expérience dans la recherche ethnographique appliquée, notamment en ce qui concerne les programmes et les politiques concernant les enfants et les familles vulnérables, tels que les enfants des rues, les ménages dirigés par des enfants, les enfants ex-combattants, les enfants exploités sexuellement, la prise en charge et l’autonomisation des jeunes, la violence contre les femmes. rupture des femmes, de la famille et des relations. Ses travaux couvrent de nombreux contextes de recherche, notamment le Ghana, la Zambie, l'Ouganda, le Rwanda, le Népal, l'Équateur et le Royaume-Uni. Ruth a également collaboré avec le Consortium pour les enfants des rues pour superviser l'approche d'apprentissage et d'innovation de Building with Bamboo afin de développer des approches basées sur la résilience pour travailler avec des enfants des rues exposés à des abus et à une exploitation sexuels. Les recherches de Ruth ont paru dans des rapports de clients en ligne, des revues spécialisées et des ouvrages publiés.

LIZET VLAMINGS | CO-CHAIR OF THE RESEARCH FORUM

CONSORTIUM POUR LES ENFANTS DE LA RUE

Lizet Vlamings est la responsable du plaidoyer et de la recherche au SCC. Elle gère les activités de plaidoyer et les activités liées à la recherche de l'organisation, y compris la recherche visant à rendre plus visible les enfants des rues et à mesurer les progrès accomplis dans la réalisation de leurs droits. Lizet a une formation universitaire en sciences de la santé et en droit des droits de l'homme. Elle a auparavant travaillé en Ouganda où elle a documenté des violations des droits de l'homme, mené des projets de recherche sur les droits de l'homme sur des sujets tels que l'accès à la justice, la démocratie et les élections, et une approche basée sur les droits. à la réduction de la pauvreté. En outre, elle a utilisé les résultats de la recherche pour mener un plaidoyer en faveur des droits des groupes de population vulnérables auprès des décideurs, des praticiens et des organismes chargés de l'application de la loi. Les intérêts de recherche de Lizet visent à rendre visibles les populations invisibles et à leur donner voix, et à rapprocher la recherche et le plaidoyer pour que les stratégies et les politiques visant à améliorer la vie des enfants de la rue soient ancrées dans la réalité vécue par les enfants de la rue.

DR. ANDY WEST

CHERCHEUR ET CONSULTANT INDÉPENDANT

Andy West travaille depuis plus de 30 ans sur les droits des enfants et des adolescents, notamment en Asie et au Royaume-Uni, mais aussi au Moyen-Orient, en Afrique et dans le Pacifique. Plus récemment, Andy a travaillé sur les droits et la participation des enfants au Vietnam et au Bangladesh, sur la santé communautaire dans les zones rurales reculées de Chine et a publié une étude sur les perspectives et l'engagement des enfants dans les situations d'urgence humanitaire - Placer les enfants au cœur du Sommet humanitaire mondial. Andy s'intéresse principalement aux enfants et aux jeunes exclus et marginalisés, notamment en ce qui concerne la protection et la participation. Son travail sur les questions liées à la rue comprend «les enfants des rues», la migration, la loi, les systèmes de prise en charge, en particulier au Royaume-Uni, en Chine (y compris au Tibet et au Xinjiang), en Mongolie, au Bangladesh, en Indonésie, au Myanmar, aux Philippines et au Sri Lanka.

DR. ANITA SCHRADER MCMILLAN

UNIVERSITÉ DE WARWICK

La Dre Anita Schrader McMillan est chargée de recherche principale au Département des politiques sociales et des interventions sociales de l’Université d’Oxford. Psychologue sociale spécialisée en santé mentale des enfants, elle travaille aussi bien au Royaume-Uni que dans les pays à revenu faible ou intermédiaire dans les domaines suivants: Promotion de la santé mentale des enfants dans le cadre de la santé publique; Prévention de la maltraitance et de la négligence envers les enfants; Enfants avec peu ou pas de soins parentaux, en particulier dans les pays à faible revenu. Anita a une formation en anthropologie culturelle et en psychologie sociale et a beaucoup travaillé en Amérique centrale et du Sud, et plus récemment en Afrique subsaharienne, pour une série de programmes de recherche. Sa thèse de doctorat portait sur l'impact de l'éducation des parents sur le capital social au Guatemala après la guerre et portait sur des travaux approfondis au sein de communautés confrontées à des niveaux élevés de violence et de pauvreté. Avant d'entrer dans la vie universitaire, elle a travaillé comme directrice de deux ONG et a été directrice (administratrice) du Consortium for Street Children pendant six ans.

PROFESSOR DANIEL STOECKLIN

CENTRE POUR LES ÉTUDES DES DROITS DES ENFANTS, UNIVERSITÉ DE GENÈVE

Le professeur Daniel Stoecklin est professeur associé de sociologie à l'Université de Genève. Il travaille au Centre d'études sur les droits de l'enfant et ses domaines de recherche et d'enseignement sont la sociologie de l'enfance, les droits de l'enfant, les enfants des rues, la participation et l'approche par les capacités. Il a obtenu son diplôme de maîtrise en recherche documentaire à la Fudan University, à Shanghai, sur la politique de population de la Chine. Cela a été suivi par un travail de terrain pour son doctorat sur les enfants des rues en Chine. Daniel a participé à plusieurs projets d'ONG dans le domaine de l'enfance en situation difficile et en tant qu'expert indépendant du Conseil de l'Europe sur la participation des enfants. Sa dernière publication dans le domaine des enfants des rues: Aptekar, L., Stoecklin, D. (2014). Enfants des rues et jeunes sans-abri: une perspective interculturelle. Dordrecht: Editions Springer.

DAVID WALKER

ITAD

David Walker est consultant senior pour Itad dans la thématique genre. David est un spécialiste du développement social. Il possède plus de 13 ans d'expérience dans le domaine de la recherche sur les aspects d'égalité des sexes, de violence sexiste, de protection de l'enfance et de lien entre les preuves et les processus politiques. Ce travail intersectoriel met l'accent sur l'inégalité des sexes et les normes sociales en tant que facteurs de privation, et sur la manière dont ces facteurs sont liés aux facteurs économiques et à la pauvreté, ou en sont dissociés. Les travaux de David se sont concentrés sur la violence, en particulier chez les adolescentes, ainsi que sur les ramifications structurelles de la prestation de services et de la gouvernance connexes. De manière extra-scolaire, il est l'un des fondateurs de l'organisation "Cities for Children". David a une formation en géographie humaine et en études du développement, avec des spécialités méthodologiques dans les domaines des approches évaluatives qualitatives et participatives. Cela inclut une focalisation sur les pratiques sensibles au genre et adaptées aux enfants / jeunes, ainsi que des techniques secondaires telles que les revues systématiques et la synthèse des preuves.

PROFESSOR GARETH JONES

ECOLE D'ECONOMIE ET DE SCIENCE POLITIQUE DE LONDRES

Gareth Jones est professeur de géographie urbaine à la London School of Economics, directeur du Centre pour l'Amérique latine et les Caraïbes et membre associé de l'Institut international des inégalités. Ses recherches portent sur la géographie urbaine, plus particulièrement sur la manière dont les gens utilisent la ville et sur la façon dont les villes sont représentées par les politiques et les pratiques. Il a mené des recherches au Mexique, en Colombie, en Equateur, au Brésil, en Inde, au Ghana et en Afrique du Sud. Gareth est actuellement corédacteur de la Revue européenne des études latino-américaines et caribéennes et coordonne le réseau Europe-Amérique latine sur la violence, la sécurité et la paix, qui rassemble des chercheurs de la LSE, du GIGA (Allemagne), du Centre sur les conflits, le développement et la paix. -Building (Suisse), l’Universidad de los Andes (Colombie) et l’Universidade de Sao Paulo (Brésil). En savoir plus: http://www.lse.ac.uk/lacc/news/Europe-Latin-America-network-on-Violence-Security-and-Peace-network

DR. HARRIOT BEAZLEY

UNIVERSITÉ DE LA CÔTE DE SOLEIL

Harriot Beazley est géographe pour enfants et praticienne du développement. Elle possède une expérience de la recherche participative centrée sur l'enfant menée auprès d'enfants et de jeunes, en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique. Elle est maître de conférences en géographie humaine et coordinatrice de programme pour le développement international à l'Université de Sunshine Coast (Australie) et chercheuse associée au Centre pour la communication et le changement social de l'Université du Queensland (Australie). Depuis 1995, les recherches de Harriot sont axées sur la recherche participative et basée sur les droits des jeunes de la rue en Indonésie et d'autres enfants marginalisés de la région. Harriot est le rédacteur en chef (Australie et Pacifique) de la revue Children's Geographies: Faire progresser la compréhension interdisciplinaire de la vie des personnes plus jeunes (Routledge, Londres).

HUGO RUKAVINA

STREETINVEST

Hugo Rukavina dirige les activités de recherche et de collecte de données de StreetInvest. StreetInvest est une organisation de premier plan qui mène des recherches sur les enfants des rues et s'associe à l'Université de Dundee dans le cadre du projet Growing Up On The Streets, un projet de recherche primé qui mène des recherches longitudinales sur la vie des enfants des rues à Accra, Harare et Bukavu. . StreetInvest est également une autorité en matière de méthodologies de dénombrement par observation pour les enfants des rues, et a développé un certain nombre d'outils de collecte de données spécialisés pour soutenir la pratique du travail de rue. Hugo est titulaire d'une maîtrise en pratique du développement durable de Royal Holloway, Université de Londres, avec une thèse sur la mesure du bien-être des enfants des rues et sur la manière dont cela peut démontrer l'impact du travail de rue. Hugo est particulièrement intéressé par la recherche sur l'impact du travail de rue et sur la manière de le démontrer, ainsi que par des enquêtes de dénombrement et qualitatives sur la vie des enfants des rues, afin de savoir qui ils sont, où ils se trouvent et ce dont ils ont besoin.

PROFESSOR IRENE RIZZINI

CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHE ET DE POLITIQUE DE L'ENFANCE

Irene Rizzini est professeure à l'Université pontiphique catholique de Rio de Janeiro, au Brésil (PUC-Rio) et directrice fondatrice du CIESPI - le Centre international de recherche et de politique de l'enfance (PUC-Rio). Ses principaux domaines d’enseignement et de recherche sont les droits de l’homme et les politiques publiques. Irene est fréquemment utilisée en tant qu'expert sur des questions concernant les enfants par les agences gouvernementales fédérales et des États, ainsi que par des centres de recherche et des centres de recherche à but non lucratif au Brésil et à l'étranger. Le travail d'Irene comprend l'analyse de la situation des enfants et des jeunes dans des contextes de vulnérabilité, tels que les enfants en situation de rue, les enfants placés et ceux qui grandissent dans des contextes de pauvreté et de violence. Une sélection de publications du professeur Rizzini est disponible sur le site web du CIESPI.

KHUSHBOO JAIN

UNIVERSITÉ DE DELHI

Khushboo Jain a travaillé d'arrache-pied pour garantir les droits des enfants en contact avec les chemins de fer et les enfants des rues en Inde, notamment par le biais d'une pétition déposée devant la Haute Cour de Delhi. Elle est l'un des membres fondateurs du «Groupe de travail pan-indien sur les droits des enfants en contact avec les chemins de fer». Doctorante au département de sociologie de l'Université de Delhi, elle effectue des recherches sur les pratiques de fabrication de maison dans les rues de Delhi. Khushboo travaille sur une étude intitulée "La marginalité sociale et géographique dans les espaces urbains contemporains", une étude sur la manière dont des groupes marginalisés, y compris les réfugiés et les Roms, coexistent dans des espaces urbains marginaux en Europe. En outre, elle est associée au Centre australasien des droits de l'homme et de la santé pour avoir sensibilisé l'opinion à la législation anti-dot en Australie et initié des discussions sur les nouveaux contours de l'utilisation abusive de la dot en Inde.

PROFESSOR LEWIS APTEKAR

UNIVERSITÉ D'ÉTAT DE SAN JOSE

Lewis Aptekar est professeur à la retraite de la formation des conseillers à la San Jose State University et a été président de la Society of Cross-Cultural Research. Le professeur Aptekar a commencé ses recherches sur les enfants des rues à Cali, en Colombie, dans les années 1980. Depuis, il a mené des études sur plusieurs continents sur les enfants des rues, les enfants victimes de catastrophes naturelles et les enfants déplacés par la guerre. Il s'est concentré sur les comparaisons interculturelles, la réaction du public aux enfants des rues, les différences entre les sexes et la dynamique changeante de l'adolescence. Ses travaux s'adressent aux praticiens, aux décideurs et aux chercheurs. Lewis est un chercheur primé dont les ouvrages ont été publiés, dont Street Children in Cali; Catastrophes environnementales dans une perspective globale; Dans la gueule du lion: espoir et chagrin dans l'aide humanitaire; Enfants de la rue et jeunes sans abri: une perspective interculturelle.

PROFESSOR LINDA THERON

UNIVERSITÉ DE PRETORIA

Linda Theron est psychologue de l'éducation et professeure titulaire au département de psychologie de l'éducation de la faculté d'éducation de l'Université de Pretoria. un associé du Centre pour l'étude de la résilience, Université de Pretoria; et un professeur extraordinaire du domaine de recherche Optentia, Université du Nord-Ouest, Afrique du Sud. Les recherches et les publications de Linda sont axées sur les processus de résilience de jeunes sud-africains en proie à une adversité chronique et expliquent comment les contextes socioculturels façonnent la résilience. Elle est rédactrice en chef de Youth Resilience and Culture: Complexities and Commonalities (Springer, 2015) et rédactrice en chef associée à Child Abuse & Neglect (Elsevier). Linda a délibérément transformé les résultats de recherche en contenus curriculaires, ainsi qu'en produits conviviaux pour les utilisateurs et / ou les communautés, et a reçu diverses récompenses à cet égard.

PROFESSOR LORRAINE VAN BLERK

UNIVERSITÉ DE DUNDEE

Lorraine van Blerk est professeure de géographie humaine à l'Université de Dundee. Au cours des 18 dernières années, elle a mené des recherches sur les enfants et les jeunes vivant dans la rue en Afrique subsaharienne et a rédigé plus de 70 publications universitaires et liées aux politiques dans ce domaine. Lorraine est l'une des directrices de la recherche pour le projet de recherche longitudinale et qualitative Growing Up On The Streets. Lorraine est particulièrement intéressée à travailler pour une participation plus efficace des enfants des rues à la recherche et aux pratiques politiques, ce qui a été largement mentionné dans ses écrits. Lorraine a été présidente du forum de recherche de 2012 à 2018.

MICHELE PORETTI

UNIVERSITY OF TEACHER EDUCATION, LAUSANNE et LE CENTRE POUR LES ÉTUDES DES DROITS DES ENFANTS, UNIVERSITY OF GENEVA

Michele Poretti est professeure associée à la Faculté de pédagogie et de recherche de l'Université de Lausanne au Centre d'études sur les droits de l'enfant de l'Université de Genève. Il possède une formation universitaire multidisciplinaire (sociologie, économie, droits de l'enfant, évaluation des politiques publiques) et une expérience de dix ans dans le domaine humanitaire, notamment au sein du Comité international de la Croix-Rouge, notamment sur le terrain, l'élaboration et l'évaluation de politiques. Ses recherches et ses publications explorent les implications politiques de différentes pratiques basées sur les droits des enfants, en mettant un accent particulier sur l'inclusion, la citoyenneté et les inégalités. Il a notamment étudié les potentialités et les pièges des espaces participatifs destinés aux enfants et aux jeunes, ainsi que l'évolution du programme international des droits de l'enfant depuis l'adoption de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant, en examinant les facteurs ont façonné les trajectoires de catégories telles que les «enfants des rues», la «violence contre les enfants» ou les «enfants disparus». Il a également évalué la pertinence des politiques locales de l'enfance et de la jeunesse en Suisse à travers les perspectives d'enfants de 8 à 10 ans issus de milieux socio-économiques différents, y compris des enfants étroitement liés à la rue.

PAULA HEINONEN

CENTRE INTERNATIONAL DES ÉTUDES SUR LE GENRE AU LADY MARGARET HALL, UNIVERSITY OF OXFORD

Paula Heinonen est assistante de recherche au Centre international d'études sur le genre (Lady Gender Hall) à Lady Margaret Hall, Université d'Oxford. Elle a été chargée de cours en études de genre, politique et anthropologie du développement au Hertford College de l'Université d'Oxford (2004-2017). Auparavant, elle a été maître de conférences en anthropologie au département de sociologie et d'anthropologie sociale et chef de la recherche au Centre de recherche et de formation pour les femmes (désormais renommé Centre d'études sur le genre) de l'Université d'Addis-Abeba en Éthiopie. Paula est titulaire d'un doctorat en anthropologie de l'Université de Durham, d'un baccalauréat et d'une maîtrise en sciences humaines de l'Université d'Oxford et d'un diplôme en développement du Ruskin College d'Oxford. Ses recherches portent sur les études relatives à l'enfance, les enfants des rues et les gangs de jeunes, ainsi que sur le féminisme et la masculinité. Les publications sélectionnées incluent: Les gangs de jeunes et les enfants des rues: culture, éducation et masculinité en Éthiopie. Livres de 2011 et Berghan et implications méthodologiques de la diversité contextuelle dans la recherche sur les enfants des rues, les jeunes et l'environnement, Vol.13, no.1 (Printemps 2003)

PROFESSOR PHIL MIZEN

ASTON UNIVERSITY

Le professeur Phill Mizen est sociologue d'enfants et de jeunes particulièrement intéressés par le travail, le travail et l'emploi. Pendant de nombreuses années, il a collaboré avec le professeur Yaw Ofosu-Kusi (Université de l'éducation, Winneba) à des recherches approfondies sur les expériences et la compréhension des enfants. de vivre et de travailler dans la rue et dans des quartiers informels; et sur le développement d'approches méthodologiques de la recherche avec et pour les enfants attentifs à leurs voix. Phill est actuellement vice-doyen à la recherche à la Faculté de langues et d'études sociales de l'Université Aston et membre du comité de rédaction de la revue Work, Employment and Society. Ses recherches et ses écrits sont axés sur le rôle des enfants dans la vie des enfants vivant dans des conditions particulièrement difficiles. Il reçoit régulièrement des invitations d'institutions renommées telles que la Max-Plank-Gesellschaft, l'Institut Universitaire Kut Bösch et l'Université de Harvard. à propos de ce travail.

PROFESSOR SARAH JOHNSEN

UNIVERSITÉ HERIOT-WATT

La professeure Sarah Johnsen est membre du corps professoral de l'Institut de recherche sur les politiques sociales, le logement et les inégalités (I-SPHERE) de l'Université Heriot-Watt. Elle a précédemment travaillé pour les universités Queen Mary de Londres, York et The Salvation Army (Royaume-Uni et Irlande). Sarah consacre une grande partie de son travail à l'itinérance, à la toxicomanie et à la culture de rue au Royaume-Uni. Elle possède une expertise particulière dans l'itinérance chez les jeunes et un intérêt soutenu pour la pratique et l'éthique de la recherche impliquant des personnes vulnérables. Parmi les publications de Sarah figurent: Watts, B., Johnsen, S. et Sosenko, F. (2015) Youth Homelessness au Royaume-Uni: une analyse de la fondation Ovo (Edimbourg, Université Heriot-Watt); et Johnsen, S. & Quilgars, D. (2009) L'itinérance chez les jeunes, dans: Fitzpatrick, S., D. Quilgars, et Pleace, N. (éd.) L'itinérance au Royaume-Uni: problèmes et solutions, 53-72 (Coventry , Institut agréé du logement).

DR. VICKY JOHNSON

UNIVERSITÉ DE BRIGHTON

Vicky Johnson est chercheuse principale au département d’anthropologie de la Goldsmiths University de Londres et, depuis cinq ans, elle est chercheuse principale en sciences sociales à l’Université de Brighton. Elle a plus de vingt ans d'expérience en tant que chercheuse et praticienne en développement social et communautaire et en participation d'enfants et de jeunes. Elle a dirigé des programmes et des partenariats en Afrique, en Asie et en Amérique latine pour des organisations non gouvernementales internationales, notamment ChildHope, et a fourni des conseils d'expert à un éventail de départements des Nations Unies et de gouvernements, y compris le HCR, le BIT et le DFID, sur ces sujets. Vicky donne des conférences sur la méthodologie de la recherche sociale, l'enfance internationale, la géographie de l'enfant, les droits de l'homme et des enfants, l'éducation comparée internationale et dirige des programmes internationaux de recherche sur les enfants et les jeunes marginalisés. Elle dirige actuellement une recherche mondiale sur les droits de l'incertitude des jeunes (VOS) en Éthiopie et au Népal afin de comprendre comment soutenir la créativité des jeunes face à l'incertitude.

PROFESSOR YAW OFOSU-KUSI

UNIVERSITÉ D'ÉDUCATION À WINNEBA

Yaw Ofosu-Kusi est professeur d'études sociales et doyen de la faculté de droit et des sciences de la gestion de l'Université de l'énergie et des ressources naturelles de Sunyani, au Ghana. Il est également chargé de recherche au Département d'études africaines de l'Université de l'État libre, en Afrique du Sud. Avant d'occuper son poste actuel, il a occupé diverses fonctions à l'Université d'éducation de Winneba, au Ghana; était professeur invité à l'Université de Fribourg / Institut Kurt Bosch, en Suisse, et à l'Université de Flensburg, en Allemagne; et le directeur annuel de l'Institut d'études sur l'enfance et la jeunesse du Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA), Dakar (Sénégal) en 2011. Yaw est titulaire d'un doctorat en études sociales appliquées de l'Université de Warwick (Royaume-Uni), et ses recherches portent principalement sur l'enfance urbaine et l'économie informelle, une attention particulière étant accordée au travail des enfants, à la migration des enfants, à la vie dans la rue et au travail des enfants. Il a récemment édité le livre «Agence des enfants et développement dans les sociétés africaines», publié par le CODESRIA en 2017.